Comment gérer les proches qui s'interposent dans l'organisation de votre mariage ?

Dernière mise à jour : 25 oct. 2021


comment gérer les proches qui s'interposent dans l'organisation de votre mariage ?

Hello les Bride et Groom to be engagés !


Aujourd’hui j’ai décidé d’aborder un sujet sensible, un sujet auquel vous avez ou allez probablement devoir faire face : les proches qui veulent vous imposer des choses le jour de votre mariage. Nous allons parler un peu de traditions, qui va expliquer ce fait qui arrive bien trop souvent, ainsi que vous proposer des solutions pour que tout se passe au mieux.

Je tiens à rappeler que les temps évoluent et qu’il est tout à fait normal que l’organisation d’un mariage évolue aussi, tout comme les traditions, les tendances etc.

Les mariages d’époque


Il fût un temps où les mariages étaient principalement des mariages arrangés (même si la tradition persiste dans certains pays). Les parents se chargeaient donc de l’organisation de la totalité des festivités étant donné que les futurs mariés étaient jeunes et vivaient encore chez leurs parents. N’ayant pas les moyens pour organiser un tel événement, la famille se chargeait de régler tous les frais du mariage, notamment la décoration (ils choisissaient donc le thème), le nombre d’invités et surtout les invités eux-mêmes ! Ainsi, les mariés n’avaient (presque) aucun pouvoir de décision sur leur propre mariage !

Les mariages à l’époque de nos parents


La tradition a perpétué dans le temps, même si les mariages ne sont plus arrangés. Dans les années 70-90, les gens se mariaient encore très jeune avec une moyenne d’âge de 23 ans. Les jeunes mariés habitaient chez leurs parents également et donc ceux-ci se chargeaient de gérer toute l’organisation.


Petite parenthèse pour le fun ! Pour ceux qui aime bien le côté traditionnel et qui souhaitent respecter cette tradition, voici qui paye quoi selon la tradition :

La famille de la mariée se chargeait de payer : la robe de mariée et ses accessoires, la décoration florale, la location de la voiture, la photographe et/ou le vidéaste.

La famille du marié se chargeait de payer : la tenue du marié et ses accessoires, le bouquet de la mariée, les alliances, les frais des messe et le voyage de noce (ouch !)

Et ensemble, les deux familles se partageaient : les frais de papeterie, l’animation de la soirée, les frais de cérémonie et de réception, les cadeaux invités ainsi que le contrat de mariage (s’il y en a un).


C’était la minute culture ! Revenons à nos moutons.


Cette tradition est donc rentrée dans les moeurs au fil des années et continue de perdurer encore aujourd’hui alors que les temps ont clairement changé !

Les mariages aujourd’hui


De nos jours, les choses ont évolués (et parfois pour le mieux !). Les jeunes mariés s’unissent plus tard pour une moyenne d’âge entre 30 et 34 ans. On préfère attendre d’avoir une bonne situation, profiter de la vie au maximum, voyager et j’en passe avant de se poser. Certaines personnes préfèrent aussi avoir des enfants d’abord, ou bien acheter une maison. Ainsi, la plupart des jeunes mariés habitent déjà ensemble au moment d’organiser leur mariage et ont déjà commencer une carrière.


En revanche, dans la tête de nos parents, ceci peut être difficile à comprendre ! Ils ne comprennent pas que votre mariage soit différent du leur.


Les phrases que l’on entend souvent


« T’inquiète pas, on paye sa part »

Oh my god, j’ai tellement entendu cette phrase et je suis sûre que vous aussi ! C’est l’excuse que les parents sortent quand ils souhaitent incruster leurs amis ou une quelconque autre personne inconnue au bataillon à votre mariage. J’ai moi-même dû y être confronté pour l’organisation de mon mariage, je parle donc en connaissance de cause ! Et en général on a celle-ci qui suit :

« C’est juste le fait de l’inviter, je suis sûre qu’elle/il ne va pas pouvoir venir »

Ah bon ? Alors quel intérêt à l’inviter ? Je me pose encore la question…

« C’est nous qui payons pour telle chose, c’est donc à nous de prendre la décision finale »

Euuuh, excusez-moi c’est encore VOTRE mariage, alors j’espère bien que vous aurez votre mot à dire sur le résultat final quand même ! Et puis d’abord, quand on y pense, c’est eux qui ont accepté de vous aider non ? Donc s’ils ne respectent pas vos choix, ça risque de compliquer les choses.

Comment réagir face à ces arguments ?


Communiquez

N'oubliez pas que l’organisation de votre mariage n’est pas censé être quelque chose de pénible et de stressant. Alors si vous sentez que la réaction de votre famille ou belle-famille vous contrarie, n’hésitez pas à le leur dire. Toujours de façon calme et respectueuse bien évidemment, car s’énerver ne va pas arranger les choses, bien au contraire. Je ne le dirai jamais assez, la communication c’est la base d’une bonne entente et d’une relation durable. Vous ne voudriez pas vous embrouiller avec votre famille ou belle-famille juste avant votre mariage do you ?

Trouvez des alternatives et faites des compromis

Une. fois que vous leur avez exposé votre avis sur la question, proposez leur de faire des compromis. Montrez leur que vous cherchez à trouver des solutions pour que tout le monde soit satisfait.


Deux solutions s’offrent à vous concernant l’ajout de personnes au nombre de vos invités :


Le vin d’honneur

Si vos parents tiennent absolument partager votre union avec leurs amis car ça leur tient à coeur, proposez-leur de les inviter pour le vin d’honneur uniquement. Cela permet de couper la poire en deux sans forcément qu’ils soient présent au cours de la soirée. Vos parents sont contents et vous aussi.

Un repas avant ou après le mariage

Si vous ne souhaitez pas leur présence le jour J (par manque de place ou tout simplement par manque d’envie), vous pouvez proposer à vos parents ou beaux-parents d’organiser un repas avec ces fameux invités avant ou après votre mariage. Vous pouvez même proposer à vos familles d’être les hôtes et d’organiser ce petit événement ce qui, je suis sûre, leur fera d’autant plus plaisir !



Rappeler tout de même à vos familles que c’est votre mariage et que même s’ils payent une partie ou la totalité, vous avez quand même le droit de faire ce que vous désirez car les temps ont changé. Ils ont le droit de vous donner leur avis (car même si vous ne leur demandez pas, ils vous le donneront probablement d’eux-mêmes), mais c’est vous qui avez le dernier mot !


Gardez aussi en mémoire qu’un mariage est un moment de partage et de convivialité et qu’il serait dommage de se mettre un membre de votre famille à dos pour un détail.


Il faut donc que vous arriviez à jongler entre le non négociable et les compromis afin que tout se passe pour le mieux pour vous et pour vos familles.


Voilà, en espérant que mes conseils vous auront aidé et que vous voyez désormais une porte de sortie pour vous imposer auprès de vos familles.


Petit rappel, si vous débuter dans l’organisation de votre mariage éco-responsable, je vous propose un e-book totalement gratuit que j’ai créé spécialement pour vous ! Ce e-book contient une feuille de route, un rétro-planning jusqu’au jour J, une liste d’invités à compléter et en bonus, mes 7 conseils pour un mariage éco-responsable réussi.


Si vous souhaitez plus de conseils, astuces ou inspirations pour votre mariage éco-responsable, consultez mon blog et retrouvez-moi sur Instagram et Pinterest.


Et moi je vous dis à jeudi pour un nouvel article !


- Des bisous, Sarah